concours excellenceOlympiades

Olympiades des métiers : ces experts font les champions du BTP

Dans la vie, ils gèrent des entreprises artisanales ou sont formateurs. Aux Worldskills, ils participent à « faire » les meilleurs carreleurs, plombiers chauffagistes ou soliers du monde… Ils étaient aux finales nationales de Caen.

Davy Rezeau, expert carrelage métier depuis 3 ans

Davy Rezeau (à droite) et Francis Dessaivre, formateur au BTP CFA de Saintes (16) et membre du jury carrelage

Champion de France aux Worldskills, Davy Rezeau a concouru à Helsinki en Finlande (diplôme d’honneur) et a été nommé juré régional par la région Pays de la Loire. Aujourd’hui il assume le rôle d’expert métier carrelage proposé depuis 3 ans.

« Le temps consacré à ce concours est énorme, puisque cela représente un mois par an, mais c’est une telle passion, que ça ne compte pas », indique d’emblée l’expert métier carrelage. Le carreleur est en effet parti à Abu Dhabi l’année dernière pour les internationales puis a été invité en Chine, -mais n’a pas pu y aller, et il partira en Russie à Kazan en août 2019.

« Un autre expert français est venu à Budapest en septembre car il n’était pas possible pour moi d’organiser à la fois les finales des Olympiades à Caen et le concours Euroskills »

Davy Rezeau gère une entreprise de carrelage, avec deux ouvriers et un apprenti carreleur. Son épouse l’a suivi dès le début de son aventures aux Olympiades et connaît ma passion pour ce concours.

Une entreprise de carrelage et une famille de 3 enfants

« Ce n’est pas toujours facile avec mes 3 enfants qui ne comprennent pas pourquoi je pars si longtemps. Mais, j’arriverai à leur en parler plus tard afin qu’ils comprennent peut-être ma passion » précise Davy Rezeau

On apprend énormément sur le relationnel, en allant notamment dans les pays étrangers ; je me suis fait un ami australien, un autre ami coréen, et c’est très enrichissant sur le plan personnel. Et en plus, au-delà de ça, l’équipe de France, calquée sur le modèle olympique, est très professionnelle et encadrée. Ca procure des émotions extraordinaires.

« Sur le plan professionnel, on n’apprend plus grand chose après la compétition même si  discuter avec des professionnels ou des industriels, nous permet d’enrichir la culture métier. Mais entre la compétition et le chantier, il y a quand même un fossé. Ce que je retiens des Olympiades de Caen, c’est l’envie des jeunes d’y arriver, j’ai adoré leur état d’esprit, ils avaient tous envie de la compétition à Kazan… »

Philippe Monnier, expert chauffage plomberie, depuis 2 ans

 

Philippe Monnier est formateur au BTP CFA de Blanquefort (33) et expert métier en plomberie chauffage depuis 2016. Il a découvert de jeunes candidats très motivés à Caen !

Membre du jury depuis les années 2000, il a pris la succession de l’ancien expert grâce à sa connaissance du « sujet », ce qui lui a permis de se « lancer », et de consacrer de nombreuses heures de son temps en tant que bénévole.

« Mon rôle consiste tout d’abord à réaliser un sujet régional que l’on envoie aux différentes régions qui font passer les épreuves à leurs candidats lors des sélections régionales. Ensuite, il faut réaliser le sujet national dans la foulée, et établir par la suite les listings de matériels dont auront besoin les candidats.

Un chef d’atelier sur place va alors préparer l’ensemble des cabines de compétition et le matériel. « Pour les épreuves, il faut préparer les documents avec les barèmes de notation et organiser les équipes de correction pour que cela se passe bien » précise Philippe Monier.

Les médaillés Or et Argent de nouveau en compétition

Dès le lendemain des épreuves de Caen, l’expert métier a réuni les lauréats Or et Argent, pour leur donner de précieuses informations. Les deux médaillés (à un point d’écart) sont en effet remis en compétition dès le mois de janvier.

« Certes, le médaillé Or reste champion de France mais il devra disputer une nouvelle épreuve dès le mois de janvier 2019 avec le médaillé Argent. Il sera ainsi possible de définir que c’est le médaillé Argent qui partira à Kazan, selon les résultats » reprend Philippe Monnier.

Objectif avoué par l’expert : maintenir une certaine pression au niveau des candidats afin d’éviter un éventuel relâchement à l’approche des finales internationales. Dès que le candidat sélectionné pour les internationales sera connu, il participera à trois semaines de modules de formation qui se dérouleront dans un centre d’excellence à Cholet.

Organisation, mental, réaction, qualité et précision !

« L’équipe métier constituée de trois personnes sera chargée de l’entrainement. Il sera possible de travailler sur le sujet international que l’on obtient trois mois avant l’épreuve, en sachant que l’on peut avoir 30 % de changement sur le sujet » indique l’expert chauffage plomberie. Certains points très techniques de la compétition seront notamment abordés.

« C’est un gros travail d’organisation, de mental et de réaction comme pour le dernier jour de l’épreuve à Caen, où un speed module a été organisé. Les candidats ont découvert le sujet qu’ils ne connaissaient pas. Donc, on les met un peu sous pression. Mais il faut aussi de la qualité et de la précision dans le travail ».

Au total, l’expert métier aura consacré près de 5 semaines de son temps à la préparation des finales de Caen, soit deux semaines d’organisation et trois semaines de stage. « C’est bien prenant mais ça reste un plaisir, confie-t-il. « On a des jeunes motivés et bien préparés et qui montrent une belle image du métier, et ça surprend les gens, c’est une belle récompense » conclut l’expert métier.

Sébastien Delahaye, expert métier sol, depuis un an

 

« Les jeunes soliers ont une sacrée technique, une bonne approche du métier, et ce n’est pas facile de travailler avec du monde autour de soi, soit 70 000 visiteurs à Caen…. Ils ont une rigueur qui représentent bien le métier » explique Sebastien en compagnie de Tony Ferrandez.

Sebastien Delahaye, 44 ans, est formateur en peinture-revêtement de sol depuis 22 ans dans un CFA du bâtiment à Coutances (Manche). Il a remplacé depuis un an le précédent expert métier.

L’expert métier sol participe aux Olympiades des métiers depuis 2014 en tant que juré normand. Aux finales internationales de Goteborg, Il a accompagné le candidat Maxime Couet qui a décroché la médaille d’argent. Il a ensuite remplacé le précédent expert métier qui souffrait d’un problème de santé.

Cette année, notre expert a accompagné Tony Ferrandez, candidat solier français à Budapest, qu’il a entrainé pendant trois mois chez lui. Le jeune candidat a obtenu la médaille de bronze aux Euroskills à Budapest, et aujourd’hui, il est devenu chef d’atelier dans l’équipe des soliers de Worldskills.

Il faut dire que le rôle d’expert n’est pas de tout repos. Responsable de l’équité du concours, l’expert doit plancher sur le sujet seul (il ne doit pas fuiter !). Un sujet qui doit être à la fois à la portée des candidats et suffisamment technique, pour permettre de départager les meilleurs d’entre-eux. Les jeunes doivent ainsi préparer leur support, et réaliser un travail d’incrustations de différents motifs, de figures à l’échelle 1/10e, puis à l’échelle 1. La soudure sur le linoléum fait enfin partie de l’épreuve.

Un investissement en temps compris par l’employeur et la famille !

« Cela prend beaucoup de temps, de fait tous mes week end, soit environ 400 heures. Il faut également gérer les partenariats avec les fournisseurs pour le concours. Mais on rencontre du monde et on découvre des collègues et confrères que l’on voit rarement, issu du réseau des CFA. Et c’est très enrichissant » ajoute Sébastien.

Alors, cet investissement en temps doit être bien compris de la famille et de l’entreprise de Sébastien. « Mon CFA, n’hésite pas à me libérer du temps. Et mes filles sont mes premières supportrices. Elles m’ont accompagnée à Goteborg et à Budapest et elles mes suivront en Russie en 2019 » annonce Sébastien Delahaye.

 

Source : Apiedoeuvre.fr

 

 

 

 

Tags

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer
Fermer