MetiersSituation emploi

Intérim : les chiffres clés de l’été

La baromètre Prism’emploi fait le bilan de l’emploi intérimaire à fin juillet et constate une stagnation de la croissance de l’emploi (+ 0,3%). Le BTP reste positivement orienté avec + 7,2 %.

Après +2,2 % en mai et +7,1 % en juin, la croissance de ’emploi intérimaire stagne en juillet et atteint +0,3 %. Dans le détail sectoriel, le BTP (+7,2 %), les services (+6,7 %) et les transports (+1,0 %) restent positivement orientés. Les secteurs de l’industrie et du commerce sont en baisse avec respectivement -2,8 % et -2,9 %.

Les effectifs intérimaires progressent chez les cadres et professions intermédiaires (+3,3 %) ainsi que chez les employés (+2,6 %). Chez les ouvriers qualifiés, la tendance reste hétérogène avec une croissance de +0,3 %. Les effectifs reculent de -1,6 % chez les ouvriers non qualifiés.

Les régions Auvergne-Rhône-Alpes et Pays de la Loire enregistrent chacune une hausse de +3,3 %. A l’opposé, les régions Bretagne (-5,3 %), Normandie (-2,8 %) et Bourgogne-Franche-Comté (-2,7 %) connaissent ce mois-ci une contraction de l’emploi intérimaire en raison d’une réduction de l’emploi industriel dans ces régions.

 

La majorité des régions en hausse

En mai, les régions les plus dynamiques sont Auvergne-Rhône-Alpes et les Pays de la Loire qui progressent chacune de +3,3 %. A l’opposé, les régions Bretagne (-5,3 %), Normandie  (-2,8 %) et Bourgogne-Franche-Comté (-2,7 %) connaissent une baisse de leurs effectifs intérimaires.

 

Cumul annuel : janvier-juillet 2018 (%)
Au cours des sept premiers mois de l’année, l’emploi intérimaire enregistre une hausse de +5,6 % par rapport à la même période de 2017.

Quelques points de repères

• L’intérim représente une part relativement stable de l’emploi salarié en France entre 2,9% et 3,6%, depuis 2000.

• L’intérim constitue un indicateur avancé de l’emploi, les infléchissements observés intervenant 6 à 12 mois avant que les mouvements d’emploi des autres secteurs ne soient perceptibles.

• Un niveau de croissance économique annuel compris entre 0,6% et 0,8% permet de créer des emplois intérimaires. Le seuil permettant aux entreprises de développer de l’emploi durable se situe aux alentours de 1,5%.

• L’évolution de l’intérim ne permet pas d’anticiper l’évolution du chômage, qui est influencée par de nombreux facteurs extérieurs à l’emploi.

• 37 000 CDI intérimaires ont été signés à fin août.

En savoir plus : Prism’emploi, professionnels du recrutement et de l’intérim est l’organisation professionnelle qui regroupe plus de 600 entreprises de toutes tailles représentant 90 % du chiffre d’affaires de la profession. 8260 agences d’emploi et 26 000 salariés permanents sont présents sur le territoire.

 

Source : Apiedoeuvre.fr

 

Tags

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer
Fermer