concours excellencemaf et mof

Le concours 2019 des Meilleurs apprentis de France est ouvert

Près de la moitié des sujets, sur les 103 métiers concernés par le concours 2019 des Meilleurs apprentis de France (MAF), ont été rédigés et publiés sur le site des meilleurs ouvriers de France. L’inscription est ouverte.

Dans le Bâtiment, Laurent Calmanovici, meilleur ouvrier de France, a la responsabilité de vérifier et relire les sujets proposés par les responsables métiers dans le domaine du Bâtiment (20 métiers) avant qu’ils ne soient publiés sur le site dédié au concours des MAF.

« Mon rôle consiste à rappeler aux responsables métiers les dates de remise de leurs sujets, ce que je fais actuellement, et à assurer une relecture. Quelques erreurs ou coquilles peuvent toujours se glisser, notamment dans le tableau d’évaluation qui permet la notation du sujet » précise Laurent Calmanovici.

Particularité à relever : dans la liste des métiers du Bâtiment supervisés par le couvreur MOF, figure également la catégorie « Art du bois » comme tourneur sur bois, sculpteur ornemaniste, tonnelier…. Ces métiers liés au matériau bois, un peu « orphelins », ont donc été rattachés au Bâtiment.

Des sujets différents pour les MAF d’une année à l’autre

Bénévole comme l’ensemble de ses confrères dans l’organisation du concours, Laurent Calmanovici gère également trois activités en tant que « responsable métier » : couvreur, zingueur et ornemaniste. Il en rédige également les sujets, hormis l’ornement en zinguerie, confié à un professionnel spécialiste de l’ornementation.

« Les sujets sont toujours différents d’une année à l’autre » indique le professionnel. Nous les faisons également évoluer en fonction de l’apparition de nouvelles techniques ou usages de matériaux. Par exemple, en matière de couverture zinguerie, on voit apparaître de nouvelles techniques de bardages avec des cassettes en zinc, dont nous tenons compte. Il y a également des techniques d’entourage de cheminées sans soudure avec des agrafages. Et là, les jeunes doivent faire preuve de recherche et d’inventivité… et souvent ils nous épatent ».

Une partie du jury national près des oeuvres réalisées par les MAF zingueurs et exposées à la Rochelle (Laurent Calmanovici à droite)

Le sujet (à télécharger sur le site des Meilleurs ouvriers de France) représente un document complet avec, selon les épreuves, des indications sur la référence des normes et DTU concernés, les quantités et prix des matériaux à utiliser, le type de matériels/outils requis sans oublier la liste des protections individuelles. S’y ajoute ensuite le descriptif complet du sujet avec l’ajout de plans.

Un grand nombre de CFA du bâtiment participe de façon régulière au concours. La présence d’un formateur ou référent impliqué est en effet déterminante puisqu’il peut aider et guider le jeune dans la réalisation de son oeuvre. « Le soutien du formateur permet de valoriser le travail de l’apprenti dans nos métiers, et c’est ce que nous recherchons avant tout, ajoute Laurent Calmanovici, également enseignant en couverture dans un lycée professionnel.

Le concours MAF créé en 1985

Rappelons que le concours créé en 1985 à l’initiative de Paul Labourier, MOF et enseignant du Morbihan, s’adresse aux jeunes de moins de 21 ans. Ces derniers peuvent être sous contrat d’apprentissage ou issus d’établissements scolaires dans le cadre de la formation initiale (CAP, BEP, bac Pro).

Particularité : le concours s’organise autour de trois paliers avec un échelon départemental (médaille Or, argent et bronze), un échelon régional (médaille Or et argent) et un échelon national (Or). Pour participer à la sélection nationale, qui se déroule au mois de juin, le sujet devra avoir obtenu un 18/20 en sélection régionale (et donc la médaille d’Or dans sa catégorie).

Jury des charpentiers finalistes MAF à la Rochelle en juin 2018

« Des œuvres sublimes » au jury national des MAF

« Attention, ce n’est pas le 18/20 d’un travail d’ouvrier qualifié. C’est un jeune apprenant que nous évaluons, avec 12 à 16 mois d’expérience, et on ne peut donc pas lui demander quelque chose d’extraordinaire. Nos membres du jury doivent ne pas l’oublier au moment de la notation », insiste Laurent Calmanovici.

« Et pourtant, on voit souvent des choses sublimes et j’en suis toujours époustouflé », reconnaît le responsable métiers, qui ajoute : « Les jeunes arrivent à trouver de nouvelles solutions techniques et la qualité de leur travail est impressionnante ». Rappelons que le jury national du concours 2018 s’est déroulé au parc des expositions de la Rochelle cette année. Il se déroulera à la Roche-sur-Yon en 2019.

Au total, et en moyenne 80 % des œuvres (ou maquettes) reçues au jury national donneront lieu à l’attribution d’une médaille Or MAF aux jeunes participants. Ces derniers iront récupérer leur médaille (et diplôme) dans le cadre d’une cérémonie à la Sorbonne au printemps 2019.

Le jury des couvreurs finalistes MAF à la Rochelle en juin 2018

90 médailles MAF dans le Bâtiment

Le concours a gagné ses galons d’année en année et le nombre de jeunes participants n’a cessé d’augmenter. On compte aujourd’hui environ 6000 candidats inscrits chaque année dans les 100 métiers participants.

Au total, en 2018, près de 300 jeunes ont obtenu la médaille d’or au niveau national, tous métiers confondus, dont 90 dans les métiers du bâtiment. Une bonne performance pour les métiers de la construction dont le nombre de candidats MAF reste élevé.

« On n’a jamais trop de candidats finalement et on aimerait toujours en avoir plus. Lors des épreuves des finales MAF, quand je vois que le hall d’exposition est rempli d’œuvres, je suis toujours heureux car je vois que nos métiers sont toujours là et mis en valeur grâce à des jeunes très déterminés et plein d’avenir… » termine le professionnel.

Les Meilleurs apprentis de France reçoivent traditionnellement leurs médailles à la Sorbonne au mois d’avril

 

Source : Apiedoeuvre.fr

Tags

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer
Fermer